UQAM › ESG › CRSDD ›  Skip Navigation Links Bienvenue ›   Recherche ›   Axes de recherche ›   Développement durable, régulation et nouveaux mouvements sociaux économiques

Projets

Projets en cours

Développement durable et commerce équitable

Professeurs responsables : Corinne Gendron, Louis Favreau, Marie-France Turcotte, Jean-Guy Vaillancourt.
Durée : 2005-2008

L’objectif de la recherche est d’analyser le commerce équitable comme application du développement durable. Ce projet permet de comprendre comment cette innovation socioéconomique correspond à un modèle de développement alternatif et en quoi elle se démarque de la filière traditionnelle du commerce international. Il y est aussi vérifié dans quelle mesure le commerce équitable est en phase avec l’impératif écologique, la visée sociale et l’instrumentalisation économique du développement durable comme le prétendent les acteurs du commerce équitable. L’étude est réalisée auprès de la filière du coton équitable, implantée principalement en Inde et en Afrique.

Le potentiel régulatoire du droit international de l'environnement dans un contexte de mondialisation économique: Le cas de l'ALÉNA

Professeurs responsables : Corinne Gendron et Alain Lapointe
Durée : 2003-2006

Cette recherche vise à comprendre comment s’opère la régulation des questions macro-écologiques dans le contexte de la réorganisation des pôles de régulation opérée par la mondialisation. L’étude portera plus spécifiquement sur le cas de l’Amérique du Nord, pour étudier l’articulation entre le régime économique de l’ALÉNA et les prescriptions des accords internationaux en matière d’environnement, portant par exemple sur la biodiversité (convention sur la biodiversité) et les changements climatiques (protocole de Kyoto).
Groupe de réflexion sur le développement et le développement durable (2004-)

Flèche Haut

Projets antérieurs

Analyse comparative des triples bilans des banques canadiennes

Professeurs responsables : Andrée De Serres et Corinne Gendron
Durée : 2003-2005

Ce projet vise à évaluer si les institutions bancaires et financières, incluant les gestionnaires de fonds et les sociétés d’assurance, intègrent les nouveaux paramètres de la performance dite du triple bottom line et comment elles en rendent compte. Il s’agit d’analyser, à partir des pratiques de divulgation des institutions financières et bancaires canadiennes des cinq dernières années, l’intégration que celles-ci font des nouvelles exigences de responsabilité sociale impulsées par les nouveaux mouvements sociaux économiques. Le projet vise notamment à produire une cartographie des contenus divulgués dans les rapports de triple performance, et à les analyser en regard des normes proposées par le GRI (Global Reporting Initiative).
Régulation de la nouvelle économie : le rôle des nouveaux mouvements sociaux économiques (NMSÉ)

Professeurs responsables : Marie-France Turcotte, Corinne Gendron, Bouchra M’Zali
Durée : 2002-2005

Ce projet visait à définir la configuration régulatoire de la nouvelle économie, en développant une compréhension des nouveaux mouvements sociaux économiques (NMSÉ) et de leur rôle. Leurs valeurs et leur éthique, leur dynamique et les transformations dont ils sont porteurs au sein de l’économie et auprès des acteurs économiques traditionnels ont été étudiées en plus de l’articulation de la dynamique régulatoire portée par ces mouvements avec les mécanismes régulateurs du marché. Plus particulièrement, l’émergence d’un cadre normatif d’évaluation sociale et environnementale des entreprises, le commerce équitable, les investissements éthiques et enfin la finance solidaire sont autant d’innovations dont il s’est agit de comprendre la portée en termes de régulation et de définition de la nouvelle économie. Il a été question tout d’abord de définir ces mouvements comme nouveau pôle normatif et de dégager la teneur de l’éthique de solidarité dont ils sont porteurs, et parallèlement de comprendre les effets et les transformations induites par l’émergence de ce nouveau pôle en termes de régulation sociale d’une part, et de performance économique et financière d’autre part.
Réglementation et liberté: articulations dans le discours des acteurs.
Une analyse des représentations de la régulation sociale et de la gouvernance

Professeur responsable : Corinne Gendron
Durée : 2003-2004

L’hypothèse générale de ce projet de recherche était que l’articulation entre liberté et droit se pose différemment selon la position des acteurs sociaux, la structuration du domaine d’activité et la nature des enjeux qui le caractérisent. Ce projet de recherche visait à la fois une analyse comparative de secteurs où la capacité de choisir est conceptualisée différemment et l’évaluation de politiques de secteurs particuliers démontrant les limites ou les possibilités de donner davantage de choix aux citoyens. Pour chaque industrie ont été analysés le discours de plusieurs catégories d’acteurs : sujets réglementés, organismes réglementaires, acteurs politiques, société civile.
Énergie et défis énergétiques (2003-2004)
Nouveaux mouvements sociaux économiques et régulation du 3ième type (2003-2005)

Flèche Haut

Retour aux projets de recherche