UQAM › ESG › CRSDD ›  Skip Navigation Links Bienvenue ›   Publications ›   Bulletin Oeconomia Humana ›   Bulletin Oeconomia Humana, volume 8, numéro 3 ›   Un cadre stratégique pour orienter vos pratiques d'engagement communautaire

  Ce site est maintenant archivé. Veuillez dorénavant consulter le https://crsdd.esg.uqam.ca/


Bulletin Oeconomia Humana

Avril 2010, volume 8, numéro 3


Un cadre stratégique pour orienter vos pratiques d’engagement communautaire

Par Danny King, candidat au doctorat en sciences de l'environnement

Catégorie : RSE, innovation


Cet article a été produit par le
Réseau Entreprise et Développement Durable
 

Regard sur la recherche

Trois membres du Réseau - Emmanuel Raufflet et Luz Dinora Vera-Acevedo du HEC Montréal et Amparo Jiménez de l’UQÀM - ont appliqué le « continuum de l’engagement communautaire », un cadre d’analyse développé par Bowen et al. (2008) dans la revue systématique « Engaging the Community », dans le cadre de recherches sur les relations entre les entreprises minières et les parties prenantes dans un contexte local. Voici leurs conclusions préliminaires :

Faits saillants et conclusions

Le cadre d’analyse du continuum de l’engagement communautaire est utile lorsqu’une entreprise cherche à identifier le type de relation recherché avec la communauté. L’entreprise peut alors utiliser les trois phases relationnelles comme des idéaux-types vers lesquels s’orienter. Les dimensions proposées (type de communication, fréquence des interactions, etc.) peuvent alors servir d’« indicateurs » d’engagement.

Cependant, de l’avis des chercheurs, l’application du cadre d’analyse donne une image statique de l’entreprise à un moment précis de son processus d’engagement des parties prenantes. Les entreprises peuvent donc avoir de la difficulté à évaluer leur performance de manière évolutive dans le cadre du continuum de l’engagement communautaire. D’autant plus que les relations entre les entreprises et leurs parties prenantes ne suivent pas un modèle linéaire.
Leurs trois études de cas ont également démontré que des transitions sont possibles dans les deux sens. Celles-ci peuvent déprendre de l’évolution de la situation, de l’arrivée d’une perturbation extérieure (le changement d’un conseil d’administration, par exemple) ou simplement de l’étape d’implantation du projet en cours ou de la nature des objectifs poursuivis par l’entreprise.

Le continuum de l’engagement communautaire
Le continuum détaille les trois formes relationnelles que peuvent prendre les interactions entre une entreprise et la communauté. Ces relations peuvent être

• transactionnelles : l’entreprise investit dans la communauté et l’informe,
• transitionnelle : la communauté est invité à participer au projet et
• transformationnelle : la communauté est intégrée au projet de l’entreprise.

Des conclusions plus détaillées feront l’objet d’une publication éventuelle.

Événement
Raufflet, E., L. D. Vera, et A. Jiménez. (2010). Comment créer des relations durables entre entreprises et communautés environnantes? Séminaire GRIDD/UQAM, 22 janvier, Montréal.

Références
Bowen, F., A. Newenham-Kahindi, et al. (2008). Engaging the Community: A Systematic Review. Knowledge Project Series. London, Research Network for Business Sustainability.
En savoir davantage.

Voir également la Perspective de recherche qui en fait le résumé : « Engaging the community increases legitimacy, manages social risk, and leads to innovative solutions ».