Liens

AccountAbility
L’institut AccountAbility est un organisme sans but lucratif qui s’engage à promouvoir la responsabilité sociale et le développement durable dans le but d’améliorer la performance des organisations. Fondé en 1996 au Royaume-Uni, cet institut regroupe plus de 300 membres provenant de 20 pays différents, incluant des académiciens, des groupes d’intérêts, des firmes de consultants et des entreprises. Le site Internet de AccountAbility contient toute l’information relative à la norme AA1000, laquelle vise à guider les entreprises dans la divulgation publique de leur performance sociale. On y retrouve également la liste des événements parrainés par l’institut. Enfin, ce site permet aux internautes de commander différentes publications, en plus de participer à des forums virtuels portant sur divers sujets, tels que la performance sociale, l’environnement, la transparence de l’information, l’investissement éthique, etc.
Agence de l'Environnement et de la Maitrise de l'Énergie (ADEME)
L'ADEME est un établissement public à caractère industriel et commercial français placé sous la tutelle des ministres chargés de la recherche, de l'écologie et de l'énergie. La mission de l'ADEME est de susciter, animer, coordonner, faciliter ou réaliser des opérations ayant pour objet la protection de l'environnement et la maîtrise de l'énergie. L'ADEME résulte de la fusion de plusieurs agences préexistantes et couvre de ce fait tout le spectre des politiques de l’environnement (déchets, transport, qualité de l’air, bruit) et de la maîtrise de l’énergie.
Alliance de recherche universités-communautés en économie sociale (ARUC-ÉS)
Fondée en janvier 2000, l’Alliance regroupe chercheurs et intervenants dans le domaine de l’économie sociale. Par l’entremise de recherches donc de partage des connaissances et d’activités qui aideront au développement des collectivités, l’ARUC-ÉS analyse et soutien la progression de l’économie sociale. Dossiers d’actualité, nouvelles tant locales qu’internationales, cahiers de recherche et un forum d’échange constituent les ressources proposées pour les chercheurs, praticiens et étudiants qui consultent ce site internet.
Baromètre du développement durable et solidaire
«Le Baromètre du développement durable et solidaire» constitue un outil inédit en France dont l’objectif est de permettre aux 1200 communes de Bretagne qui vont le recevoir de se situer dans leur prise en compte du développement durable et solidaire. Il s’inspire d’un exemple hollandais, « Duurzaamheidsmeter » ou miroir de la durabilité, opérationnel depuis 1999 chez notre voisin européen. Le Baromètre du développement durable et solidaire prend la forme d’un questionnaire qui a été élaboré par un comité de pilotage composé de représentants associatifs et individuels du réseau Cohérence. Avec l’aide d’un guide pratique, des associatifs vont ainsi rencontrer les élus municipaux de leur territoire pour leur proposer un rendez-vous au cours duquel le Baromètre sera présenté et conjointement rempli.
Business for Social Responsibility
Fondée en 1992, Business for Social Responsibility (BSR) est une association qui regroupe plus de 1 400 membres. Cet organisme sans but lucratif a pour mission d’aider les entreprises à élaborer et à implanter des pratiques et des politiques organisationnelles qui respectent les valeurs éthiques, les individus, les communautés et l’environnement. Le site Internet du BSR fait la promotion des produits et des services qu’elle offre, soit : les services de consultation (développement de stratégies de responsabilité sociale, évaluation des pratiques et des politiques organisationnelles, analyse des normes sociales et environnementales, etc.) et de formation auprès des entreprises et la tenue de conférences et de forums. On y retrouve également une description détaillée d’une dizaine d’enjeux sociaux et environnementaux (responsabilité sociale, éthique, environnement, droits humains, gouverne, etc,) auxquels font face les entreprises, de même que les défis, les opportunités et les publications associées à chacun de ces enjeux. Les internautes peuvent aussi accéder à divers articles, de même qu’au magazine du BSR. Enfin, les membres de l’association, quant à eux, peuvent accéder à plus de 10 000 résumés d’articles sur la responsabilité sociale provenant de 150 publications différentes. Ils peuvent aussi avoir accès à des rapports traitant du droit du travail qui prévaut dans plus de 62 pays.
Business in the Community
Business in the Community (BITC) est un mouvement d’entreprises qui s’engagent à améliorer leur impact sur la société. Fondé en 1982, BITC regroupe aujourd’hui plus de 700 entreprises qui proviennent principalement du Royaume Uni. Ses principaux champs d’intérêts sont la responsabilité sociale corporative, l’environnement, la diversité au travail et la communauté. Le site Internet de BITC contient une centaine d’études de cas portant sur les champs d’intérêts mentionnés précédemment. Les internautes peuvent également accéder au contenu des rapports d’une vingtaine d’entreprises. Ces rapports portent sur les droits humains, l’environnement, la communauté et l’environnement de travail. Ce site contient aussi un bulletin d’information. Enfin, on y retrouve la liste complète des membre de BITC.
Canadian Business for Social Responsability
CBR a été créé par des entreprises responsables. La Canadian Business for Social Responsability (CBSR) est une branche à but non lucratif de la Canadian Business Resource fondée en 1995. Elle est formée d’entreprises leader dans les divers domaines de l’économie. Ces entreprises sont membres de la CBSR pour leur permettre d’améliorer et parfaire leurs politiques et pratiques en matière de responsabilité sociale. Elle fournit donc aux entreprises des conseils en vue d’améliorer leurs performances tout en respectant leur environnement naturel.
Canadian Centre for Ethics and Corporate Policy
Le Canadian Centre for Ethics & Corporate Policy est une organisation sans but lucratif regroupant plus de 200 entreprises et individus qui s’engagent à développer et à maintenir une culture organisationnelle éthique. Il a pour mission d’assurer l’application des valeurs éthiques dans le processus décisionnel des organisations. Son site Internet contient la description des produits et des services qu’il offre, tels que : la tenue de midi-conférences sur l’éthique de l’entreprise ; la présentation de séminaires, de conférences et de tables rondes sur le même sujet ; l’accès à une collection de périodiques, de livres et de vidéo-cassettes ; les services de consultation auprès des entreprises qui désirent intégrer l’éthique dans leurs activités corporatives ; etc. Ce site offre également aux internautes la possibilité d’accéder à plusieurs codes de conduite. Il permet aussi de télécharger tous les numéros du bulletin d’information du Centre. Enfin, il contient la liste de ses membres.
Center for Business Ethics at Bentley College
Affilié au Collège Bentley depuis 1976, le Center for Business Ethics (CBE) agit en tant que forum international pour l’avancement de l’éthique des affaires. Dirigé par le professeur W. Michael Hoffman, le CBE s’engage à développer des stratégies qui visent à guider le comportement éthique des entreprises. Le centre a pour mission de faire le lien entre la recherche théorique et les activités pratiques des entreprises. En plus de promouvoir les services offerts par le CBE (formation aux entreprises, conférences, forums, programmes d’études supérieures), ce site Internet contient un moteur de recherche qui permet d’accéder à une liste impressionnante d’articles, de livres, de vidéos, d’études de cas et de matériels corporatifs (code de conduite) portant sur l’éthique de l’entreprise. On y retrouve également un répertoire des publications du CBE (livres, sondages, actes, etc.), ainsi que la liste des bailleurs de fonds du CBE.
Center for Corporate Citizenship (Boston College)
Affilié au Collège de Boston, le Center for Corporate Citizenship regroupe plus de 350 entreprises qui tentent de devenir de « bons citoyens corporatifs ». Fondé en 1985, ce centre offre plusieurs activités et services, tels que des programmes de formation auxquels plus de 5 000 gestionnaires ont déjà assisté ; la tenue de conférences, de tables rondes, de forums de discussion portant sur les relations entre l’entreprise et la communauté ; les services de recherche et de consultation, etc. En plus de contenir la description des activités et des services qu’il offre, le site Internet du Center for Corporate Citizenship contient un volet descriptif qui traite du concept de « bon citoyen corporatif ». Les internautes peuvent également accéder au résumé des publications et des projets de recherche menés par le centre, lesquels peuvent être commandés en ligne. Ce site offre la possibilité de télécharger des articles qui portent sur des sujets d’actualité, tel que l’engagement communautaire, le développement durable, la responsabilité sociale et l’éthique des affaires. Enfin, on peut accéder à la liste complète des membres du centre.
Center for Economic and Social Rights
Fondé en 1993 à New York, le Center for Economic and Social Rights (CESR) tente de promouvoir la justice sociale à travers les droits humains. Le CESR travaille avec des intervenants sociaux et des partenaires locaux qui lui permettent d’articuler sa stratégie de recherche, d’activisme, de collaboration et d’éducation. En plus d’expliquer les caractéristiques de cette stratégie, le site Internet du CESR permet de télécharger plus d’une centaine de documents (traités, principes, procès verbaux), de publication (rapports, actes, communiqués de presse, etc.) et de programmes de développement locaux et internationaux qui portent sur les droits économiques et sociaux. Ce site contient également un répertoire impressionnant des organisations qui ont pour mission de faire valoir les droits humains. Enfin, on y retrouve la description des événements (incluant les événements passés) qui font la promotion des droits économiques et sociaux.
Center for Ethical Business Culture (University of St.Thomas, University of Minnesota)
Fondé en 1978, le Center for Ethical Business Cultures (CEBC) a pour mission d’assister les leaders d’entreprises dans le développement d’une culture organisationnelle éthique, profitable pour la société et l’entreprise elle-même. Ses principaux axes de recherche portent sur le leadership, le management et la culture éthiques, les relations entre l’entreprise et ses employés et la « citoyenneté corporative ». Affilié aux facultés d’administration de l’Université de St.Thomas et de l’Université du Minnesota, cet organisme sans but lucratif regroupe des académiciens et des praticiens qui tentent de définir le rôle de l’entreprise au sein de la société. Le site Internet du CEBC contient un portrait descriptif de l’organisation, incluant sa mission, sa vision et ses valeurs. Les internautes peuvent également accéder au contenu du bulletin d’information publié par le CEBC depuis 1996. Ce site contient aussi les mémos et les lettres d’opinion des présidents et des directeurs du CEBC. Enfin, les internautes peuvent prendre connaissance des produits et des services offerts par le centre, soit : les logiciels informatiques ; le développement et l’implantation de programmes de formation au sein des entreprises (évaluation du risque, analyse des enjeux, élaboration de pratiques éthiques, etc.) ; le réseautage ; la tenue de forums de discussion et de conférences.
Center for Ethics (University of Tampa)
Affilié à l’Université de Tampa, le Center for Ethics a pour mission de fournir des resources et des services visant à éduquer la population sur l’éthique des affaires. Ce centre de recherche est à l’origine de l’élaboration de plusieurs programmes auxquels participent la communauté et les organisation qui désirent faire de l’éthique une des principales composantes de leur performance. Le site Internet du Center for Ethics contient la description des services qu’il offre, tels que les services de recherche pour le milieu universitaire et le monde des affaires et la tenue d’ateliers de formation, de conférences et de déjeuner qui portent sur l’éthique de l’entreprise. Ce site permet également d’en savoir davantage sur le Annual Tampa Bay Ethics Award, une cérémonie qui vise à honorer un individu de la région de Tampa Bay pour son intégrité et ses qualités morales.
Center for Ethics and Business (Loyola Marymount University)
Affilié à l’Université de Loyola Marymount, à Los Angeles, le Center for Ethics and Business a pour mission de fournir des outils et des ressources pour discuter des enjeux liés à la nécessité, aux difficultés, aux coûts et aux opportunités d’adopter des pratiques d’affaires éthiques. Ce centre organise chaque année une compétition d’études de cas à laquelle participent plusieurs facultés d’administration américaines. Cette compétition vise à confronter les étudiants aux enjeux éthiques qui caractérisent les pratiques des entreprises. Le site Internet du Center for Ethics and Business contient un forum de discussion qui permet aux internautes de commenter des mises en situation auxquelles font face les entreprises. Ce site contient également des outils qui visent à mieux gérer les enjeux éthiques, tels qu’un questionnaire qui permet d’évaluer l’orientation éthique des internautes et des articles qui pernettent de différencier les styles éthiques et de résoudre les problèmes éthiques.
Center for Ethics and Social Justice (Loyola University, Chicago)
Affilié à l’Université Loyola de Chicago depuis 1991, le Center for Ethics and Social Justice a pour mission d’améliorer le niveau et l’étendue de réflexion sur l’éthique et la justice sociale au sein de l’Université Loyola ; de renforcer la compréhension et la pratique de l’éthique et de la justice sociale à travers la publication de recherches et enfin, de partager, avec la communaité, le fruits de ses recherches par le biais de partenariats avec des groupes d’intérêts divers. Le site Internet du Center for Ethics and Social Justice contient la description des activités et des services qu’il offre, tels que les programmes de recherche universitaires ; les compétitions d’études de cas ; les services de consultation aux entreprises du secteur de la santé et la tenue de conférences et de déjeuners d’affaires.
Center for the Study of Ethics in the Professions (Illinois Institute of Technology)
Affilié à l’Institut de technologie de l’Illinois (IIT), le Center for the Study of Ethics in the Professions (CSEP) a été fondé en 1976 dans le but de promouvoir l’enseignement et la recherche sur les problèmes moraux qui surviennent dans les professions reliées aux domaines de la science et de l’ingénierie. Le CSEP assiste l’IIT et d’autres universités dans l’enseignement de l’éthique professionnelle et le développement de plan de cours. Il travaille en collaboration avec des praticiens et des académiciens pour mener ses projets de recherche sur la protection de la propriété intellectuelle dans le domaine de la science et de la technologie ; sur la divulgation de l’information scientifique ; sur l’adoption d’une conduite scientifique responsable ; sur la responsabilité individuelle et collective en ingénierie, etc. De plus, le CSEP aide les entreprises à développer et réviser leurs codes de conduite. Le site Internet du CSEP contient des centaines de codes d’éthique adoptés par des entreprises qui oeuvrent dans les secteurs de l’agriculture, de la santé, de la construction, de la finance, de l’ingénierie, des arts, de l’éducation, etc. On y retrouve également une bibliographie de livres, de journaux et d’articles portant sur l’éthique.
Centre canadien de la philanthropie
Le Centre canadien de la philanthropie (CCP) est une organisation sans but lucratif qui regroupe principalement des organismes de bienfaisance, de même que les entreprises et les fondations qui les soutiennent. Le CCP a pour mission de voir à l’avancement du rôle et des intérêts du secteur philanthropique au sein de la société canadienne. En plus d’énumérer les avantages d’être membre du CCP (accès aux recherches et aux publications, réseautage, participation aux événements, etc.) ce site Internet permet d’accéder à un répertoire contenant une foule d’informations spécifiques au secteur philanthropique (méthodes de levée de fonds, statistiques, questions légales, enjeu, etc.). On y retrouve également la liste des organismes de bienfaisance qui ont adopté le « Code d’éthique relatif à la levée de fonds et à la responsabilité financière ».
Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail
Le Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail est un centre de recherche canadien qui se concentre sur les nouveaux enjeux théoriques et pratiques en matière de travail et d’emploi à l’ère de la mondialisation. Il regroupe l’Université de Montréal, l’Université Laval et HEC Montréal. Le but essentiel des recherches est de comprendre comment la mondialisation agit sur le monde du travail dans tous ses aspects et quels sont les impacts sur les entreprises.
Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES)
Organisation interuniversitaire et pluridisciplinaire créée en 1986, le CRISES étudie et analyse les innovations et transformations sociales à partir de trois axes complémentaires : le territoire, les conditions de vie et le travail et l’emploi. Plusieurs objectifs sont poursuivis par le CRISES tels que diffuser des connaissances sur les innovations sociales, offrir un lieu de coordination des travaux de recherche, favoriser l’émergence de nouvelles pistes de recherche fondamentale et appliquée, développer de nouveaux partenariats, organiser des activités scientifiques et de transferts ainsi que former des jeunes chercheurs. Avec l’aide d’une soixantaine de chercheurs affiliés oeuvrant dans différents domaines (finance, gestion, sociologie, géographie, histoire etc.) le CRISES publie de nombreux cahiers de recherche qui se retrouvent sur le site internet.
Centre d'économie et d'éthique pour l'environnement et le développement
Fondé en 1995 par l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, en France, le Centre d’économie et d’éthique pour l’environnement et le développement (C3ED) compte plus de 60 membres incluant des professeurs, des maîtres de conférence, des doctorants et des chercheurs. Le C3ED possède une longue expérience de recherche et d’expertise collective contractuelles, tant au niveau national qu’européen et international, public et privé, dans les domaines de l’environnement, du développement durable, de l’emploi, de l’éthique et de l’économie. Le C3ED est spécialisé dans la recherche interdisciplinaire, sur la base d’un équilibre entre les études théoriques et appliquées. Le site Internet de C3ED permet d’accéder gratuitement à des dizaines de publications scientifiques portant sur les thèmes de l’éthique, de l’environnement et du développement durable. On peut également y télécharger le bulletin d’information du centre de recherche. Enfin, ce site présente les six axes de recherche du C3ED, soit : 1) durabilité et mode de consommation ; 2) évaluation environnementale et capital naturel ; 3) éthique et développement durable ; 4) aide à la décision et à la gouvernance ; 5) dimension territoriale et développement durable ; 6) mondialisation et développement durable.
Centre for Applied Ethics (Université de la Colombie Britannique)
Affilié à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), le Centre for Applied Ethics (CAE) a pour mission de faire valoir les questions d’ordre moral auprès de la société. Le CAE donne l’opportunité aux académiciens et aux praticiens de s’engager dans une réflexion systémique et rationnelle portant sur des enjeux moraux de l’actualité. Le caractère multidisciplinaire des recherche du CAE provient du fait que ses membres travaillent conjointement avec différentes organisations, telles que : l’UBC (Division of Biomedical Ethics, Health Care Faculties, Faculty of Commerce and Business), les hôpitaux, le Centre de recherche de Westwater et l’Institut de recherche sur le développement durable. Le site Internet du CAE contient un profil détaillé de ses chercheurs. Il permet également d’accéder aux différentes publications du Centre (bulletin d’information, articles, projets de recherche, codes de conduite, etc.). Enfin, on y retrouve une description des événement présentés par le CAE.
Centre for Innovation in Corporate Responsibility
Le Centre for Innovation in Corporate Responsibility (CICR) a pour mission de guider les entreprises dans l’élaboration de pratiques corporatives responsables. Le CICR travaille conjointement avec des organisations qui oeuvrent dans les pays en voie de développement. Ainsi, il tente d’améliorer leur performance par le biais de pratiques de responsabilités sociales et de développement durable. En plus de présenter les services offerts par le CICR (analyse des « stakeholders » ; évaluation de la performance sociale ; développement et implantation des codes de conduite ; analyse des impacts sociaux ; élaboration de rapports environnementaux, etc.) ce site propose aux internautes deux outils de recherche intéressants : le Virtual Resource Centre et le Sustainable Marketplace. Le premier outil est destiné aux entreprises et leur permet de trouver les solutions et les outils les plus appropriés (codes de conduite, programmes, normes, mesures, etc.) pour faire face à certains enjeux (environnement, éducation, corruption, droits humains, etc.). Le deuxième outil se veut un répertoire des sites Internet qui font la promotion de produits et de services (arts, livres, musiques, vêtements, aliments, etc.) dont la fabrication et la commercialisation respectent les principes de développement durable, en plus de contribuer au mieux-être de la société et de l’environnement.
Centre for Practical Ethics (York University)
Fondé en 1994, le Centre for Practical Ethics a pour mission de faciliter l’intégration et l’application de l’éthique aux pratiques quotidiennes des enterprises, des gouvernements, et de l’Université York, à laquelle il est associé. Ses principaux champs de recherche portent sur l’éthique des affaires, l’éthique environnementale ; l’éthique légale, l’éthique politique, l’éthique féministe, etc. Le site Internet du Centre for Practical Ethics contient le profil des chercheurs qui y travaillent, incluant leurs intérêts de recherche et leurs publications. On y retrouve également la description des services de consultation offerts par le centre, tels que l’évaluation éthique des pratiques corporatives ; la formation des gestionnaires aux enjeux éthiques ; le développement, la révision et l’implantation de codes d’éthique ; la tenue d’ateliers et de conférences portant sur des thèmes liés à l’éthique, etc. Enfin, ce site contient les codes de conduite d’une trentaine d’universités canadiennes et d’une dizaine d’entreprises et d’associations professionnelles.
Centre St-Pierre
Institution montréalaise d’évangélisation, le Centre St-Pierre est un lieu d’éducation populaire et de débats publics. Véritable carrefour multi-ressources, le Centre privilégie la formation et l’intervention sociale pour améliorer la communication, le développement organisationnel, le développement personnel. Plusieurs associations syndicales, ordres professionnels, groupes communautaires et groupes institutionnels se rencontrent à cet endroit pour leurs congrès puisque le Centre St-Pierre valorise la personne dans ses aspects individuel et collectif.
Chaire de coopération Guy-Bernier
C’est un partenariat entre la Fédération des Caisses populaires Desjardins de Montréal et de l’Ouest du Québec, la fondation de l’UQAM et l’UQAM qui a donné naissance à la Chaire de coopération Guy-Bernier, un centre de recherche et d’étude sur les coopératives. Par l’entremise de ses activités, la Chaire souhaite développer une meilleure compréhension du mouvement coopératif et de son devenir.
Chaire de recherche du Canada en développement des collectivités
La Chaire de recherche du Canada en développement des collectivités (CRDC) de l’Université du Québec en Outaouais a démarré ses activités en 1995. Elle a été reconnue comme Chaire de recherche du Canada en 2002. Son titulaire est le professeur Louis Favreau, sociologue. La CRDC a comme objectif de contribuer à l’avancement de la théorie et des pratiques de développement des collectivités à partir d’un ensemble d’activités de recherche, de formation, de diffusion de connaisances et de services à la communauté. Elle cherche également à répondre aux nouveaux besoins de formation en sciences sociales et aux besoins de renouvellement des approches et des solutions à la relance des communautés en difficulté (voir à cet effet le site de l’Université du Québec en Outaouais pour les informations sur les programmes de cycles supérieurs en sciences sociales: notamment la maîtrise en développement régional et le doctorat en sciences sociales appliquées : www.uqo.ca). Les travaux de recherche de la Chaire se font à l'échelle du Québec, du Canada et des Amériques de même qu'à l'échelle internationale dans une perspective Nord-Sud. Ils portent sur la place qu'occupe le territoire et les collectivités locales dans le développement économique et social, particulièrement sur le registre des pratiques innovantes de création de richesses (en économie sociale, en organisation communautaire, en développement local et en développement régional) et sur celui des nouvelles politiques publiques de développement. 
Chaire Hoover d'éthique économique et sociale (Université catholique de Louvain)
La Chaire Hoover d’éthique économique et sociale a été créée en 1991 grâce à un don de la Fondation Hoover pour le développement de l’Université catholique de Louvain. La Chaire Hoover vise à stimuler une réflexion éthique dans l’enseignement et la recherche de la faculté des sciences économiques, sociales et politiques de l’Université. De surcroît, elle a pour mission de contribuer, de par ses activités (débats, colloques, publications), à nourrir un débat clair et informé sur les questions éthiques qui se posent à notre société. Le site Internet de la Chaire Hoover contient un portrait détaillé de l’organisation. Il nous permet également de télécharger son bulletin d’information. Les internautes peuvent aussi prendre connaissance des activités organisées par la Chaire, de même que du diplôme d’étude en éthique économique et sociale qu’elle offre. Enfin, ce site contient une bibliographie complète des documents publiés par la Chaire Hoover, dont certains peuvent être téléchargés en ligne.
Challenge your world
Encourager la nouvelle génération d’entreprises en transformant les idées novatrices en compagnies durables œuvrant en harmonie avec l’environnement social et naturel, tout en fournissant un avantage financier : telle est la vision de Challenge your world, une plateforme virtuelle dédiée à l’avancement de la nouvelle génération d’entreprises par le développement des meilleures idées de durabilité que le monde a à offrir. En fournissant une communauté en ligne pour la collaboration et le soutien, créant des compétitions motivantes et inspirantes, ainsi qu’un espace de développement offrant des outils et ressources sur mesure, Challenge your world permet aux idéateurs et entrepreneurs en herbe de transformer leurs idées en entreprises durables contribuant à la société et à rétablir l’équilibre de l’environnement. A vos souris !
Clarkson Centre for Business Ethics and Board Effectiveness (Université de Toronto)
Fondé en 1988 par le professeur Max-Clarkson, le Clarkson Centre for Business Ethics and Board Effectiveness (CC(BE)) est un centre de recherche dont les principaux champs d’intérêt sont l’éthique et la gouverne de l’entreprise. Affiliée à l’Université de Toronto, le CC(BE) a d’ailleurs joué un rôle important dans l’élaboration des codes d’éthique de plusieurs grandes entreprises canadiennes. Son site Internet contient un portrait détaillé de son fondateur, feu Max B. E. Clarkson, ainsi qu’un profil des chercheurs qui y travaillent. On y retrouve également les événements parrainés par le CC(BE), de même qu’un bulletin d’information portant sur des enjeux sociaux de l’actualité. De plus, ce site propose une brève description des axes de recherche du Centre, ainsi que des services de consultation qu’il offre aux organisations, soit : la compréhension et la gestion des relations avec leurs « stakeholders ». Enfin, même s’il est impossible de les télécharger, on peut prendre connaissance des différentes publications du CC(BE), lesquelles sont disponibles moyennant certains frais.
Claude Béland, Président du comité de direction de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable
Avocat de formation, Monsieur Béland est professeur-associé à l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal. Depuis plusieurs années, Monsieur Béland s’implique auprès de la communauté ainsi qu’auprès des entreprises privées afin de sensibiliser les populations aux questions économiques et sociales auxquelles nous sommes confrontés. En effet, conférencier prisé, il s’intéresse entre autre à l’éthique, la gouvernance, la gestion du changement et les effets de la mondialisation. D’ailleurs, éditoriaux, publications, biographie et médiathèque sont disponibles sur le site internet de Monsieur Béland.
Commission de coopération environnementale
La Commission de coopération environnementale (CCE) est une organisation internationale créée par le Canada, le Mexique et les États-Unis aux termes de l'Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l'environnement (ANACDE). La CCE a pour mandat de se pencher sur les problèmes environnementaux à l'échelle du continent nord-américain, de contribuer à la prévention des différends commerciaux et environnementaux et de promouvoir l'application efficace des lois de l'environnement. L'ANACDE complète les dispositions environnementales de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).
Commission sur le développement durable
Affiliée aux l’Organisation des Nations Unies, la Commission sur le développement durable (CSD) a été foncée en 1992 dans le but d’assurer l’implantation des recommandations proposées à la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement. Plus de 1000 organisations non-gouvernementales assistent à la CSD chaque année. Cette dernière a pour mission d’assurer la visibilité des enjeux du développement durable au sein du réseau des Nations Unies. Elle doit également voir à l’amélioration de la coordination des Nations Unies en ce qui a trait aux activités liées à l’environnement et au développement durable. Le site Internet de la CSD contient la version intégrale de l’Agenda 21, un plan d’action visant à assurer le développement durable au 21e siècle. Ainsi, on y retrouve la description détaillée des 38 enjeux soulevés par ce plan d’action, allant de l’agriculture à l’énergie, en passant par la biodiversité et les forêts. Ce site contient également un répertoire étoffé des documents (articles, rapports, actes, études de cas) relatifs à chaque enjeu de l’Agenda 21. Enfin, les internaute peuvent prendre connaissance des succès liées à l’implantation de l’Agenda 21, de 1997 à l’an 2000.
Committee for Economic Development
Fondé dans les années 1940, le Committee for Economic Development (CED) est une organisation américaine indépendante et non-partisane. Le CED regroupe des gens d’affaires et des académiciens qui s’intéressent à la recherche sur les grands enjeux économiques et sociaux, et qui s’engagent à améliorer la croissance et la productivité des Etats-Unis. Le site Internet du CED permet aux internautes d’accéder au contennu d’une foule de documents. Ainsi, on y retrouve les rapports annuels de l’organisation (1997-2001), ainsi que des comminiqués de presse et des bulletins d’information qui portent sur des enjeux d’actualité. Ce site contient également les coordonnées des partenaires du CED à travers le monde. Enfin, on peut accéder gratuitement aux projets de recherche menés par le CED. Ces études portent sur des enjeux économiques et sociaux, tels que la santé, l’immigration, la sécurité publique, l’éducation, la politique internationale, la globalisation, etc.
Conference Board of Canada
Sur le site du Conference Board of Canada, se trouve une section sur la gouvernance et la responsabilité sociale corporative. Le Conference Board of Canada s’est donné pour mandat d’aider les organisations à intégrer la responsabilité sociale à leurs stratégies d’affaires. Il regroupe des entreprisses, ainsi que des organisations non-gouvernementales et gouvernementales qui bénéficient des nombreux services offerts par le centre, tels que : les services de consultation, d’information et de recherche et le réseautage. Plusieurs publications sur différents enjeux tels que l’éthique de l’entreprise, la responsabilité sociale, l’investissement éthique, l’environnement, les relations avec les parties prenantes, la gestion de la réputation, etc. sont disponibles.
CorporateWatch
Situé à Oxford, au Royaume-Uni, CorporateWatch est un groupe coopératif de recherche et de publication dont l’approche vise à enquêter sur le comportement des entreprises et plus précisément, sur les structures et les systèmes qui les supportent. Les principaux secteurs auxquels il s’intéresse sont l’armement, la biotechnologie, la construction, l’alimentation, le pétrole, l’industrie pharmaceutique et les relations publiques. Le site Internet de CorporateWatch contient les profils descriptifs d’une vingtaine d’entreprises qui oeuvrent dans les secteurs industriels mentionnés précédemment. Chaque profil contient toute l’information relative à l’historique de l’entreprise, à ses clients, à son marché, à sa structure, à ses filiales, à ses services, à ses pratiques douteuses et enfin, aux pressions exercées contre elle. Ce site permet également d’accéder à une foule de documents en ligne, dont le magazine mensuel « CorporateWatch », ainsi que des articles portant sur différents enjeux sociaux et environnementaux.
CorpWatch
Par le biais de son site Internet, CorpWatch tente de mobiliser la population contre le mouvement de globalisation instauré par les entreprises. Fondé en 1998 à San Francisco, cette organisation est à l’origine de plusieurs projets et campagnes activistes. Elle a d’ailleurs joué un rôle important dans la campagne menée contre Nike visant à améliorer les conditions de ses travailleurs au Vietnam. Le site Internet de CorpWatch contient la description de ses campagnes activistes. On y retrouve également la liste de ses partenaires. Il permet aussi d’accéder au contenu de plusieurs communiqués de presse et de commander des rapports publiés par l’organisation. Enfin, ce site contient toute l’information relative aux enjeux sociaux et environnementaux observés par CorpWatch, tels que le scandale d’Enron, les droits humains, les attentats du 11 septembre 2001, l’exploration minière, le tabac, l’utilisation des pesticides, les « sweatshops », etc.
Council for Ethics in Economies
Créé à la fin des années 1970, le Council for Ethics in Economies (CEE) est une association internationale qui regroupe des leaders du monde des affaires et du milieu académique qui désirent améliorer l’éthique de l’entreprise. La mission première du CEE vise à identifier les enjeux éthiques et à élaborer des stratégies de réponses pour faire face à ces enjeux. En plus de promouvoir les activités et des services offerts par le CEE, soit le réseautage, la formation aux entreprises, le développement de programmes d’études, la tenue d’ateliers et de conférences, la publication d’études de cas, etc., ce site Internet permet d’accéder gratuitement au bulletin d’information de l’association. On y retrouve également les résumées des conférences tenues lors des ateliers et des groupes de discussions portant sur différents sujets d’actualité tels que : l’éthique de l’entreprise, la santé, l’emploi, la globalisation, etc. Enfin, ce site permet aux internautes de commander certains documents du CEE (études de cas, articles, vidéos et livres).
CSR Center
Ce jeune site connaît une croissance remarquable. Véritable plateforme multisupport, il permet à la communauté académique de mettre en ligne ou de télécharger différents types de documents (audio, vidéo, livre, document) abordant la responsabilité sociale des entreprises, l’éthique des affaires, le développement durable etc. Un site interactif à découvrir !
CSRWire
Situé au Vermont, CSRWIRE est un centre virtuel d’information qui permet aux entreprises d’informer les consommateurs, les investisseurs individuels et institutionnels, les professionnels de la finance et les médias sur leur performance sociale. Le site Internet de CSRWIRE permet aux internautes d’accéder au contenu d’une foule de documents portant sur différents enjeux sociaux, tels que l’éthique de l’entreprise, l’environnement, les droits humains, la philanthropie, la diversité, l’égalité d’embauche, etc. Il contient entre autre plus de 300 rapports corporatifs à caractères social et environnemental. On peut également accéder à des dizaines de communiqués de presse, dont des archives datant de 1999. Enfin, ce site offre la possibilité de s’abonner au bulletin d’information du CSRWIRE.
Dossier sur l’Investissement responsable
Le Crédit Lyonnais est un réseau de banques en France qui se consacre aux activités de détails pour les particuliers, les professionnels et les entreprises. Sous leur bannière LCL, qui se veut une nouvelle génération de banques avec une vision bien particulière et différente de ses concurrents, il propose un dossier à leurs membres sur l’investissement responsable. Plusieurs aspects sont abordés tels que les origines de l’ISR (investissement socialement responsable), le développement de ce concept à l’étranger, les produits financiers et leur rentabilité, les dispositions législatives sur le marché français favorisant le développement de l’ISR et les facteurs de sélection pour les fonds d’épargne. Bref, le dossier soulève l’importance de contribuer au développement durable en tant que consommateur en choisissant d’investir dans des compagnies qui sont rentables tout en respectant l’environnement, les personnes et, par le fait même, les générations futures.
Droits de l’Homme et Dialogue Interculturel
Ce site Internet se divise en quatre volets : recherches en ligne, repères bibliographiques, cours en ligne et DHDI interactif. Vous trouverez donc une multitude d’information sur les droits de l’Homme et le dialogue interculturel. Par exemple, dans la section recherches en ligne, une série d’articles sont disponibles pour consultation en format word ou pdf, et ce gratuitement. Quant à la section intitulée « repères bibliographiques », elle contient des résumés de livres ou d’articles, une bibliographie ainsi qu’un annuaire de chercheurs. Bref, ce site Internet est sans contredit un outil précieux pour ceux et celles qui s’intéressent à ce sujet. Bonne visite!
E-Center for Business Ethics (Colorado State University)
Affilié à l’Université du Colorado, le E-Center for Business Ethics fournit de l’information sur les comportements éthiques des entreprises. Ce centre a pour mission de créer une communauté virtuelle qui regroupe des organisations et des individus partageant les meilleures pratiques liées à l’éthique des affaires. Le contenu de ce site Internet provient des entreprises, des organismes sans but lucratif, des organisations gouvernementales et des universités qui supportent l’accès à l’information. Les internautes peuvent accéder à une foule de documents portant sur l’éthique de l’entreprise, tels que des acétates électroniques, des sondages, des études de cas, des articles et des extraits de livres. Ils peuvent également commander des ouvrage via amazon.com et Barnes & Nobles. Enfin, ce site contient un jeu virtuel (Gray Matters Ethics Game) qui permet aux internautes d’être confrontés à des mises en situation relevant de l’éthique des affaires.
Écolo-info Canada
Le site Écolo-info Canada vous permet de télécharger gratuitement une barre d'outils qui regroupe au même endroit l’ensemble des informations sur l’écologie, le développement durable, l’environnement. En un seul clic, vous aurez accès à des sites d’information, d’institutions, d’associations, les blogs “écolo” et les guides d’achat et boutiques éthiques pour “consommer responsable”. L’outil qui est compatible aux MAC et PC est sans contredit un must pour ceux et celles qui désirent être informés en premier!
Économie et Humanisme
Économie et Humanisme est une association fondée en 1941 qui combine les recherches et les idées à l’action concrète pour un développement socio-économique durable et solidaire. En effet, l’association publie une revue trimestrielle, effectue des recherches et permet aux Lyonnais de consulter plus de 15 000 ouvrages et 200 périodiques. De plus, l’association s’implique par l’entremise de groupes de travail, de colloques et de débats sur le développement durable. Cinq projets prioritaires visent à structurer l’ensemble de leurs activités. Les responsables attitrés à ces recherches et leurs références littéraires peuvent être consultés en ligne. Regroupant de nombreux partenaires et adhérents, l’association est représentée aussi bien en Europe qu’au Québec et en Asie.
Eldis : The gateway to development information
Regroupant plus de 16 000 textes reliés à trente principaux sujets, Eldis est un outil incontournable pour ceux et celles qui désirent obtenir de l’information sur le développement au Nord et au Sud. Abordant des thématiques comme l’agriculture, la gouvernance, la mondialisation, les changements climatiques, la pauvreté etc. Eldis permet le téléchargement de ses documents gratuitement. En fait, l’organisme désire partager les développements, politiques, pratiques et recherches à travers le monde afin de sensibiliser et de renseigner les acteurs impliqués. Eldis a été fondé par les organismes suivants : SIDA, Norad, DFID, SDC et est une division de l’Institute of Development Studies (IDS).
Ethics & Compliance Officer Association
Fondée en 1992 à Belmont au Massachusetts, la Ethics & Compliance Officer Association (ECOA) est un organisme sans but lucratif qui s’engage à promouvoir les pratiques d’affaires éthiques. Cette association, qui regroupe plus de 800 membres, agit en tant que forum au sein duquel des organisations et des individus échangent des informations et des stratégies sur l’éthique de l’entreprise. En plus de faire la promotion des services offerts par l’EOA (forums, ateliers, débats, formation, conférences, etc.), ce site Internet contient les résultats d’une enquête sur l’éthique de l’entreprise menée en l’an 2000 auprès 150 organisations. On y retrouve également la liste des membres de l’EOA. Enfin, ce site contient la description d’une norme, le Business Conduct Management System Standard, développée en collaboration avec la International Standard Organisation (ISO), qui vise à guider les entreprises dans l’élaboration de leurs pratiques d’affaire éthiques.
Ethics Center
Le Ethics Center est un centre virtuel de documentation permettant aux internautes d’accéder à des études de cas qui traitent de dilemmes éthiques et à des méthodes de résolutions des problèmes éthiques. Le Ethics Center offre également la possibilité aux internautes de commander, via amazon.com, des ouvrages qui portent sur différents thèmes liés à l’éthique, tels que l’éthique des affaires, l’éthique politique, l’éthique médicale, l’éthique scientifique, etc
Ethics Practitioners Association of Canada
L’Association des praticiens en éthique du Canada (APEC) a pour mission d’encourager les comportements éthiques dans les organisations en améliorant la qualité ainsi que l’accessibilité des conseils et des services professionnels reliés à l’éthique au Canada. Regroupant des responsables en éthique, des consultants et des membres du secteur académique, cet organism,e sans but lucratif fournit des ateliers de formation concernant l’éthique dans les organisations offre l’opportunité de discuter et de débattre des pratiques les plus efficaces. Le site Internet de l’APEC contient la description des standards d’éthique et de compétences développés par l’association dans le but de guider la conduite personnelle et professionnelle de ses membres. Il permet également d’accéder au bulletin d’information publié par l’association et de prendre connaissance du calendrier des événements (table ronde, conférences, ateliers) parrainés par cette dernière. Enfin, ce site contient la liste des membres de l’APEC, ainsi que leur adresse de courrier électronique.
Ethics Resource Center
Fondé en 1997, le Ethics Resource Center (ERC) a pour mission d’encourager les pratiques et les comportements éthiques auprès des individus et des institutions. Le ERC travaille conjointement avec d’autres centres du même genre à travers le monde, tels que : Transparencia por Colombia, Ethics Institute of South Africa, Turkish Ethics Values Foundation, Gulf Center for Excellence in Ethics et St.Petersburg Center for Business Ethics. En plus de présenter un portrait descriptif et historique du ERC, ce site Internet fait la promotion des services offerts par le centre, soit : les services de consultation et de formation auprès des entreprises, des gouvernements et des organismes sans but lucratif et les services de recherche, incluant les enquêtes. On y retrouve également une bibliographie d’articles et d’ouvrages portant sur l’éthique des affaires. Enfin, ce site offre la possibilité de télécharger gratuitement le rapport annuel de l’ERC et de commander les résultats de ses enquêtes.
ethipedia.net
Souhaitez-vous connaître les dernières pratiques du moment en matière de développement durable, vous inspirer des personnes et des entreprises les plus responsables ou encore partager votre expérience en responsabilité sociale et environnementale? Alors rendez-vous sans plus attendre sur www.ethipedia.net! Ce site internet unique en son genre est une véritable mine d’information pour le novice, celui ou celle qui cherche à améliorer ses pratiques d’affaire ou qui cherche à agrandir son réseau. Conçu et géré par ethiquette Inc, un service d'information et de conseils sur l'application du développement durable dans le secteur commercial, et soutenu financièrement par Fondaction, ethipedia est un site dont le contenu est nourri par ses membres, jour après jour. Allez y faire un tour, et non seulement vous verrez que les entreprises les plus durables sont parfois aussi les plus florissantes, mais peut-être réaliserez-vous également que vous pouvez vous aussi devenir acteur de changement. Tout cela… en quelques clics!
European Business Ethics Network
Fondé à Bruxelles en 1987, le European Business Ethics Network (EBEN) est un organisme sans but lucratif qui regroupe des entreprises, des fonctionnaires et des académiciens. Il a pour mission de promouvoir la gestion éthique et de stimuler les échanges et les débats sur des problèmes et des dilemmes éthiques qui surviennent au sein des entreprises européennes. L’EBEN possède des ramifications en Allemagne, en Espagne, au Royaume-Uni, aux Pays Bas, en République Tchèque et en Pologne. Le contenu du site Internet de l’EBEN porte principalement sur les activités et les services qu’il offre, soit : le réseautage ; la publication de bulletins d’information, d’articles scientifiques et de livres ; la tenue de forums de discussion, de séminaires, de conférences et d’ateliers de formation ; l’élaboration de projets de recherche, etc. Par ailleurs, les internautes peuvent prendre connaissance des exigences et des avantages de faire partie de l’EBEN.
European Foundation for the improvement of living and working conditions
Cette fondation fût le premier organisme fondé en 1975 par le Conseil Européen pour analyser et améliorer les conditions de vie et de travail à travers l’Europe. La fondation a pour but d’informer, de conseiller et d’offrir une expertise sur les relations industrielles et les changements en terme de pratiques de gestion. Conséquemment, les principaux acteurs dont les employés, les unions syndicales, les législateurs et les gouvernements sont interpellés par les résultats de ses recherches. La fondation est sans contredit la principale source de connaissances sur les progrès socio-économique au sein de l’Union Européenne.
Fondation Éco-Kyoto
La Fondation Éco-Kyoto est un organisme sans but lucratif qui a pour mission de concevoir un lien universel et de développer des outils liés aux Technologies de l'Information et Communications (TIC) qui serviront de catalyseur mondial pour rassembler différents intervenants environnementaux souhaitant participer aux efforts pour atteindre les objectifs fixés par le protocole de Kyoto, à travers la planète.
Global Reporting Initiative
Fondée en 1997par la Coalition for Environmentally Responsible Economies (CERES) et le United Nations Environment Programme (UNEP), le Global Reporting Initiative (GRI) a pour mission de guider et d’assister les organisations dans la divulgation de leurs performances économique, sociale et environnementale. Le GRI repose sur un processus de dialogue et de collaboration entre les entreprises, les gouvernements, les organisations non-gouvernementales, les firmes de comptables, les instituts de recherche et les universités provenant de 35 pays différents. Plus de 1000 participants, représentant une centaine d’organisations, font partie du GRI. En plus de dresser un portrait détaillé du GRI (mission, participants, etc.), ce site Internet offre la possibilité de télécharger les guides Sustainability Reporting. Ces guides servent à orienter les organisations dans la divulgation de leurs performances. De plus, ce site contient la liste des participants du GRI, de même qu’un répertoire des organisations qui utilisent ses guides. Enfin, il permet d’accéder en ligne à différentes publications, telles que des rapports, des bulletins d’information, des communiqués de presse, des articles, etc.
Green Economy Initiative
À l’automne 2008, le Programme des Nations Unies pour l’environnement a appelé à un « New Deal écologique mondial» et lancé L’initiative pour une économie verte. Celle-ci vise à produire, d’ici 2 ans, un plan mondial pour: 1) évaluer et intégrer les possibilités nationales et internationales de la nature; 2) générer des emplois verts; 3) établir des politiques, instruments et signaux du marché capables d'accélérer la transition vers une économie verte. L’initiative vise à réorienter l’investissement des gouvernements dans les industries créatrices d’emplois en lien avec les technologies propres et efficaces, les énergies renouvelables, les produits et services fondés sur la biodiversité (comme les aliments biologiques), les technologies d'atténuation et de gestion des déchets et des produits chimiques et les "Villes vertes".
GreenWashing Index: La publicité sous la loupe citoyenne
Fondé en 2008, le GreenWashing Index (GWI) est une initiative de la firme de consultant Enviromedia-Social Marketing. Selon le GWI, une organisation fait du greenwashing quand elle « spends more time and money claiming to be “green” through advertising and marketing than actually implementing business practices that minimize environmental impact ». Le GWI vise à dénoncer le greenwashing. En plus de permettre aux internautes de mettre en ligne des publicités et de les commentés, il propose une série d’article et de liens en relation avec le marketing et l’environnement.
Groupe d’études et de recherches sur les mondialisations (GERM)
Fondé en 1999, le GERM propose une définition de « la mondialisation » autre que strictement économique et s'intéresse aux mondialisations en cours dans tous les champs, en particulier ceux de l'éducation, de la culture et des sciences. Le site Internet du GERM a pour objectifs, d'une part, d'assurer une diffusion large et internationale des travaux de son réseau, d'autre part, de stimuler ces travaux par la création d'un espace éditorial et d'outils innovants en rapport avec les problématiques étudiées. Les visiteurs ont accès une base de données de plus de 20 000 documents qui permet de mieux appréhender les formes de mondialisation qui les concernent et un moteur de recherche permet d’accéder rapidement aux informations. Le site est conçu comme un outil de formation et d’autoformation. L’accès à des articles et à des études provenant du réseau du GERM et d’autres sources, d’articles de presse, de déclarations et de documents officiels, permet aux visiteurs de faire un suivi de l’actualité sur les mondialisations. Ce site offre également un agenda d’événements en lien avec les mondialisations et autres sujets connexes, un dictionnaire critique abordant une panoplie de thèmes et des dossiers thématiques dont un sur le développement durable.
Groupe Investissement Responsable
Le Groupe Investissement Responsable (GIR) est une firme montréalaise qui désire contribuer au développement d’une société juste et viable, en faisant la promotion de l’investissement responsable. Il tente de fournir aux investisseurs les outils nécessaires afin qu’ils puissent être en mesure de considérer et d’encourager les entreprises à assumer leurs responsabilités sociales et environnementales. En plus de faire la promotion des services du GIR (soutien à l’exercice des droits de vote, analyse sociale et environnementale des entreprises, services d’information, vérification des activités de production dans les pays en voie de développement), ce site met à la disposition des internautes un bulletin d’information mensuel intitulé Finance Citoyenne. Ce bulletin offre des articles de fond sur les enjeux sociaux et environnementaux d’actualité. Enfin, le site Internet du GIR propose un tableau comparatif, unique en son genre, sur les fonds de placements sociaux et environnementaux offerts au Québec.
Groupe One
Le Groupe One, qui a été fondé en 1997 à Bruxelles, effectue de la recherche et établit des plans d'action sur le développement durable et le développement économique local. En fait, l’équilibre entre les aspects sociaux, environnementaux et économiques ainsi que l’éthique et l’équité sont au cœur de leur mission. D’une part, il aide les entreprises à mieux saisir le concept de la responsabilité sociale et les défis qui en découle. Par l’entremise de formations, de conseils aux dirigeants et de guides pratiques, le Groupe One tente de responsabiliser les acteurs économiques au développement durable. D’autre part, il participe à la création d’entreprises en milieu défavorisé afin de créer de l’emploi et ainsi donner un second souffle à l’économie et augmenter la qualité de vie de ces gens.
Human Ecology Review
HER est une publication biannuelle provenant de « Society for Human Ecology » qui permet aux abonnés de consulter des recherches sur l’environnement et la société, des mémoires et des résumés de livres qui traitent de l’écologie humaine. Afin de consulter ces documents, un montant de 75$ doit être déboursé.
Initiative d’Expérience Communautaire (CEI)
CEI est un organisme montréalais qui offre un programme de stage au cours de l’été qui permet aux étudiants en commerce de découvrir une autre facette de la gestion. En fait, la mission de l’organisme vise à former des jeunes cadres pour qu’ils soient à l’affût des problèmes sociaux et environnementaux donc qu’ils intègrent dans leurs activités le concept de la responsabilité sociale. Pour ce faire, l’engagement communautaire, la justice sociale et le respect de l’environnement sont des valeurs dominantes au sein de l’organisme. De plus, CEI organise des journées carrières du secteur à but non lucratif dans plusieurs écoles de commerce. L’activité ayant pour but de faire découvrir aux étudiants la possibilité d’envisager une carrière autre que dans le milieu privé. Bref, l’implication concrète de CEI permet aux étudiants de mettre en pratique leurs connaissances tout en s’impliquant dans des projets humanitaires et environnementaux. Les conditions d’adhésion, les documents requis pour l’inscription et les dates importantes à retenir sont mentionnés sur le site internet.
Institut des sciences de l’environnement (ISE)
ISE est un lieu de concertation et coordination interdisciplinaires qui regroupe des chercheurs de plusieurs départements, centres et groupes de recherche tout en offrant des programmes d’études de cycles supérieurs. Plus de 250 étudiant et 70 professeurs ont choisi l’UQAM pour contribuer à l’évolution des sciences de l’environnement. Des renseignements sur les recherches en cours, le marché de l’emploi pour les diplômés et les publications sont facilement accessibles.
Institut Hydro Québec en environnement, développement et société
L’Institut EDS rassemble, sur une base décentralisée, une quarantaine de chercheurs, professeurs réguliers, 180 étudiants, ainsi que des chaires et des groupes de recherche provenant de la majorité des facultés de l’Université (sciences et génie, sciences sociales, agriculture et alimentation, foresterie et géomatique, droit, administration, lettres, médecine)
Institut Nord-Sud
Fondé en 1976, l’Institut Nord-Sud (INS) est le seul institut de recherche non-gouvernemental indépendant du Canada à se consacrer au développement international. L’INS, qui coopère avec un large éventail d’organisations canadiennes et étrangères, est réputé pour ses solides recherches et ses analyses sur la politique étrangère du Canada. Cet organisme sans but lucratif constitue une voix indépendante sur l’importance et l’urgence des dossiers et enjeux du développement mondial. En plus de contenir un portrait détaillé de l’INS, ce site Internet présente les axes de recherche développés par ce dernier, soit : l’efficacité de la coopération ; la durabilité du développement ; l’amélioration de l’administration mondiale et l’égalité des deux sexes. Il permet également d’accéder aux projets de recherche menés par l’INS, selon les axes de recherche et les régions qu’il observe. Enfin, ce site offre l’opportunité de télécharger une foule de documents, incluant la revue de l’INS, des communiqués de presse (1998-2002), des lettres d’opinion (1998-2002) et des rapports de recherche.
Institute for Global Ethics (IGE)
Organisme qui prône l’adoption de comportements éthiques auprès des individus, des institutions et des gouvernements. Par l’entremise de leurs programmes de formation tant pour les écoles que pour les entreprises, de leurs conférences et de leurs recherches, IGE souhaite aider les gens à transposer en actions concrètes des valeurs telles que la compassion, l’équité, l’honnêteté, le respect et la responsabilité. Le siège social de l’Institute for Global Ethics est situé aux Etats-Unis mais des divisions affiliées sont présentent au Royaume-Uni et au Canada.
Institute for Responsible Business (Université Nyenrode)
Fondé en 1994 par l’Université Nyenrode en Hollande et le European Business Ethics Network, l’Institute for Responsible Business regroupe des académiciens qui désirent stimuler le débat sur l’éthique auprès de l’entreprise et de la société. Bien que le contenu de son site Internet soit principalement en anglais, certaines informations, portant entre autre sur les conférences et les séminaires, sont présentées en hollandais. Par ailleurs, le site contient la description des produits et des services offerts par l’Institut, tels que : les logiciels et les services de formation et de consultation (formulation des valeurs de l’entreprise ; élaboration de codes de conduite, etc.)
Institute for Social Responsibility, Ethics & Education (University of San Jose)
L’Institute for Social Responsibility, Ethics & Education (ISR) est une unité de recherche affiliée à l’Université de San Jose. Fondé en 1987, cet organisme sans but lucratif a pour mission d’étudier l’éthique des affaires et la responsabilité sociale de l’entreprise. Le site Internet de l’ISR contient la description des services qu’il offre, soit : la tenue de conférences, de tables rondes et de séminaires sur l’éthique et la responsabilité sociale corporative ; la tenue d’ateliers et de programmes de formation pour les entreprises ; l’élaboration de projets de recherche et la publication de cahiers de recherche.
Interfaith Center on Corporate Responsability
Fondé en 1971, Interfaith Center on Corporate responsibility est une coalition interconfessionnelle regroupant 275 investisseurs institutionnels totalisant un portfolio de plus de 100 milliards de dollars. En 2008, plus de 300 résolutions d’actionnaires ont été soumises aux assemblés générales de grandes corporations par le ICCR. Investisseurs sérieux et à long terme, la priorité de l’ICCR dans ses actions est, entre autres, d’éliminer les ateliers de misère et de combattre les changements climatiques. En plus d’agir auprès des corporations, le site de l’ICCR regorge de ressources sur des sujets diverses allant de la gouvernance d’entreprise, à l’accès à l’eau, jusqu’à la militarisation.
International Association for Business and Society (IABS)
IABS se consacre à la recherche et à l’enseignement universitaire sur les relations entre l’entreprise et la société. Depuis 1990, plus de trois cents chercheurs provenant de plusieurs pays et ayant différents domaines d’études étudient la gestion d’une organisation dans le contexte actuel. En fait, les aspects sociopolitiques qui influencent les dirigeants tels que l’éthique des affaires, les responsabilités sociales, la protection de l’environnement et les relations entre l’entreprise et l’État sont analysés. En collaboration avec l’université de Roosevelt, IABS publie une revue scientifique qui fait état de leurs résultats de recherche que l’on peut consulter sur leur site. L’ensemble des informations concernant leur congrès annuel se retrouve également en ligne. 
International Ethics Business Institute
L’International Business Ethics Institute est un organisme sans but lucratif qui a pour mission de promouvoir la responsabilité sociale de l’entreprise à travers la tenue de tables rondes, la publication d’une revue scientifique (International Business Ethics Review) et le développement de programmes corporatifs qui visent à améliorer le comportement éthique des entreprises. L’IBEI possède des ramifications aux Etats-Unis, en Europe et en Amérique du Sud. Le site Internet de l’IBEI contient la description détaillée des services qu’il offre, soit : les services éducatifs (forums, tables rondes,publications scientifiques, conférences) et les services de consultation (développement et implantation de programmes de responsabilité sociale au sein des entreprises).
Investor Responsibility Research Center
Le Investors Responsibility Research Center (IRRC) est une organisation américaine qui offre des services de consultation et de recherche sur la gouverne des entreprises, les résolutions des actionnaires et la responsabilité sociale. Ses principaux clients sont les entreprises, les institutions financières et religieuses, les gestionnaires de portefeuilles, les investisseurs socialement responsables et les firmes d’avocats. Le site Internet de l’IRRC s’adresse aux internautes qui désirent en savoir davantage sur ses produits et services, tels que les logiciels informatiques qui, d’une part, fournissent une analyse des divers enjeux sociaux et environnementaux et, d’autre part, qui permettent de guider les investisseurs en ce qui a trait à leur droit de vote ; l’évaluation sociale et environnementale des portefeuilles d’investissement ; la prise en charge du processus de vote de résolutions ; l’analyse du risque associé à certains titres boursiers ; etc. Ce site offre également la possibilité de télécharger gratuitement les dernières recherches de l’IRRC, de même que certaines de ses publications.
KLD Research & Analytics Inc.
KLD Research & Analytics Inc. (KLD) est reconnue comme étant une référence en matière de recherche et de consultation auprès du milieu de l’investissement responsable. Cette firme américaine, membre du SIRI Group, offre ses services aux plus grandes sociétés d’investissement à travers le monde. Le site Internet de KLD vise à promouvoir ses différents produits et services, tels que la base de données SOCRATES qui fournit le profil social et environnemental de 1 600 entreprises ; les indices sociaux (KLD-Nasdaq Social Index, KLD Large Cap Social Index, KLD Broad Market Social Index, Domini 400 Social Index) qui permettent de comparer la performance financière des entreprises socialement responsables ; les services d’évaluation du comportement de l’entreprise reposant sur l’application de critères sociaux et environnementaux ; les services de développement et d’analyse de fonds mutuels éthiques ; etc. Ce site contient également une revue de presse portant sur différents enjeux de l’actualité. De plus, il permet aux internautes d’accéder aux récentes recherches de KLD, de même qu’aux critères d’évaluation et à la liste (partielle) des entreprises qui composent certains des indices sociaux énumérés précédemment.
L’Association des Professionnels en Sociologie de l’Entreprise (LAPSE)
L’Association a pour mission de promouvoir l’utilisation de la sociologie dans les entreprises afin de considérer sa dimension sociale et économique lors de prises de décisions. De plus, LAPSE veut confirmer l’identité professionnelle de ses praticiens qui participent à la gestion des ressources humaines, à la formation ou à la gestion de projets. En pleine évolution, ce nouveau site internet de L’Association des Professionnel en Sociologie de l’Entreprise présentera éventuellement des articles, des critiques de livres et compte-rendu de conférences et de colloques. Pour l’instant, seul la présentation de l’organisme ainsi que de sa revue « Sociologie Pratiques » et quelques évènements d’actualité peuvent être consultés.
L’institut sur la gouvernance d’organisations privées et publique
L’institut sur la gouvernance d’organisations privées et publique est un centre de recherche et de formation en matière de gouvernance d’entreprises. Cet organisme est le résultat d’une initiative conjointe de HEC Montréal et de l’école de gestion John Molson de l’université Concordia. Sa contribution originale sera de développer des modèles de fonctionnement à l’intention des entreprises cotées en bourse, à des sociétés d’état, des organismes publics et coopératifs. Même si elle est affiliée à de grands organismes internationaux en matière de gouvernance, l’Institut entend privilégier l’étude de cas concrets, collés à la réalité québécoise et canadienne. En outre, l’analyse du fonctionnement des sociétés d’État, au Québec et ailleurs, occupera une place de choix dans les activités de l’Institut. En définitif, cet institut vise à devenir un chef de file nord-américain dans la recherche et l’enseignement sur les aspects pratiques de la gouvernance.
La revue durable
Première revue francophone offrant un aperçu très appréciable en matière de développement durable, elle fait paraître son premier numéro en septembre 2002 depuis la Suisse et est distribuée en France et en Belgique mais peut être obtenue ailleurs par abonnement. Elle publie des articles de chercheurs sur les différents aspects du développement durable et présente l’actualité et des dossiers complets sur l’environnement, tels que la biodiversité, le changement climatique. Des versions électroniques des anciens numéros sont aussi disponibles sur le site.
Laboratoire interdisciplinaire pour la Sociologie Économique (LISE)
LISE a été créé en 2004 suite à une association du Groupe de Recherche Interdisciplinaire sur les Organisations et le Travail (GRIOT) au Laboratoire de Sociologie du Changement Institutionnel (LSCI). Des trois champs de recherche c’est-à-dire travail et activités productives, mondes sociaux de l’action économique et formes spatiales de l’action économique découlent les sept axes suivants : (1) travail, emploi et relations professionnelles, (2) politiques et actions sociales : acteurs et régulation, (3) action dirigeante, (4) sociologie économique et démocratie, (5) sociologie économique de l’entreprise, (6) gestion, culture et sociétés, (7) territoires, développement et mondialisation. Plusieurs documents de travail relatifs à ces thèmes sont disponibles sur le site internet.
Les classiques des sciences sociales
Ce site sera certainement d’une grande aide pour tous ceux et celles qui réalisent des travaux qui ont trait au domaine des sciences sociales. Il s’agit d’une bibliothèque numérique regroupant plusieurs ouvrages (classiques et contemporains) disponibles en format pdf ou word. Le tout est coordonné par un professeur de sociologie du Cégep de Chicoutimi qui bénéficie du soutien de plusieurs bénévoles ainsi que de la Ville de Saguenay et de l’Université du Québec à Chicoutimi. Vous voulez en savoir plus sur Popper, Bourdieu, Sartre ou même Weber? Les classiques des sciences sociales vous fournira toutes les informations pertinentes à leur sujet. Vous avez plutôt un intérêt pour la région même du Saguenay? Son développement et les défis auxquels elle fait face? Encore une fois, cette bibliothèque en ligne sera votre outil de référence pour débuter vos recherches.
Les Échos du Développement Local Durable
Site internet où l’on retrouve une multitude d’informations sur les événements, lectures, acteurs et découvertes entourant le développement local durable. Plusieurs articles publiés par les chaires de recherche universitaires entre autres, sont disponibles ainsi que des éditoriaux. Pour effectuer des recherches sur un thème précis, les internautes peuvent utiliser un moteur de recherche.
Markkula Center for Applied Ethics (Santa Clara University)
Fondé en 1986, le Markkula Center for Applied Ethics s’engage à aider les individus et les organisations qui désirent étudier et appliquer une approche éthique pour gérer les enjeux auxquels fait face notre société. Affilié à l’Université Santa Clara, ce centre supporte la recherche et assiste l’univesité à intéger l’éthique à ses plans de cours, en plus d’aider les entreprises, les hôpitaux et les autres organisations à mettre en application leurs pratiques éthiques. Le site Internet du Markkula Center contient une foule d’outils, tels qu’un forum de discussion virtuel auquel les internautes peuvent participer en-ligne et soumettre leur opinion sur des enjeux éthiques ; une banque d’études de cas qui traitent de dilemmes éthiques, etc. On peut également accéder au contenu de plusieurs documents incluant des dizaines d’articles et de rapports qui portent sur différents sujets tels que l’éthique des affaires, la bioéthique, l’éthique gouvernementale, etc. Enfin, ce site contient la version intégrate du bulletin d’information du centre.
Michael Jantzi Research Associates Inc.
Membre du SIRI Group, Michael Jantzi Research Associates Inc. (MJRA) est le penchant canadien de la firme de recherche américaine KLD. Ainsi, MJRA offre une vaste gamme de services de recherche, de consultation et de soutien aux investisseurs institutionnels et aux professionnels de la finance qui intègrent les critères sociaux et environnementaux à leurs décisions d’investissement. Son site Internet fournit toute l’information relative aux produits et aux services qu’elle offre, tels que la base de données Canadian Investment Social Database qui contient le profil social et environnemental de plus de 400 entreprises canadiennes cotées en bourse ; l’indice social Jantzi Social Index incluant 60 entreprises sélectionnées d’après leurs bons comportements social et environnemental ; les services de recherche sur les entreprises américaines et étrangères ; les services de développement de critères sociaux et environnementaux et de politiques de vote de résolutions ; les services de développement et d’analyse de fonds mutuels éthiques ; etc. Ce site fait également état du processus de recherche élaboré par MJRA. De plus, il propose un portrait descriptif de l’investissement responsable à travers le monde. Enfin, on y retrouve des rapports qui traitent de différents secteurs industriels controversés, tels que les industries pétrolière et minière.
Net Impact
Net Impact est un réseau qui regroupe plus de 5 000 étudiants et leaders d’entreprises engagés à utiliser leur pouvoir dans le but de créer un monde meilleur. Anciennement con nu sous le nom de Students for Responsible Business, ce réseau a été fondé en 1993 par quelques étudiants de maîtrise. Aujourd’hui, Net Impact possède des ramifications dans plus de 500 universités différentes et ses membres représentent plus de 100 universités à travers le monde. Le site Internet de Net Impact contient un portrait détaillé de sa mission et de ses activités, incluant la description du programme de stage qu’elle offre aux étudiants de MBA. On y retrouve également un répertoire des différents chapitres du réseau auxquels les internautes peuvent accéder directement. Enfin, ce site Internet permet d’en savoir davantage sur les exigences pour devenir membre du réseau.
Network for Business Sustainability
The Network is comprised of over 300 researchers and reaches over 1000 practitioners from different sectors in English- and French-speaking Canada and beyond. Our members are interested in using knowledge to unlock a sustainable future. We foster collaboration between them, seeking to realize three objectives: build community, exchange knowledge, spur innovation.
New Academy of Business
Située en Angleterre, la New Academy of Business est une école d’administration indépendante qui a pour mission de changer le comportement des entreprises à travers l’éducation, l’apprentissage et l’action. Fondée en 1995 par Anita Roddick et The Body Shop International, cette école travaille en collaboration avec des entrepreneurs, des enseignants, des gestionnaires, des activistes et des législateurs afin de développer des activités et des ressources éducatives. Ses principaux axes de recherche sont la globalisation, l’environnement, la communauté et la qualité de vie au travail. Le site Internet de la New Academy of Business contient la description de ses activités, soit : l’enseignement, la recherche et la formation aux entreprises (ateliers, réseautage, etc). Les internautes peuvent prendre connaissance des programmes de Maîtrise et de MBA qu’elle offre conjointement avec l’Université Bath. Ils peuvent également accéder aux versions intégrales ou résumées de ses projets de recherche. Enfin, ce site offre la possibilité de télécharger certaines publications de l’académie, de même que des bulletins d’information.
Novae
Fort de ses nombreuses années en journalisme et sensibilisé à la cause des nouveaux enjeux économiques et environnementaux par des séjours en Afrique et en Asie du Sud-est, Mickaël Carlier nous offre le premier site d’information québécois entièrement consacré au développement durable et à la responsabilité citoyenne des entreprises. Novae se veut donc un point de rencontre entre les différents protagonistes qui oeuvrent pour faire connaître les nouveaux défis et exigences en matière de développement durable. Elle veut aussi aider les entrepreneurs à adopter des comportements responsables et respectueux, à la fois de l’environnement et des individus. A cet effet, plusieurs articles scientifiques sont publiés.
Observatoire de l’écopolitique internationale
L’Observatoire est relié à l’UQAM puisqu’il a été créé en 1998 au sein de l’Institut des sciences de l’environnement et qu’il est membre de l’Institut des Études Internationales de Montréal. Afin d’aider les acteurs nationaux et internationaux à mieux gérer les problèmes environnementaux à l’échelle planétaire en lien avec le développement durable, l’Observatoire de l’écopolitique diffuse de l’information, effectue des recherches et propose des ateliers pour développer les capacités de mise en œuvre des conventions. Conséquemment, suivre et analyser l’évolution des négociations et l’implantation de ces conventions sont au cœur des activités des membres. Mais encore, par leur implication et leur présence aux débats internationaux ils souhaitent augmenter le rayonnement des chercheurs francophones. Le site internet abonde de renseignements sur les enjeux actuels ainsi que sur les sommets et évènements spéciaux. 
Observatoire en économie sociale et en développement régional de l’Outaouais
Le Centre de recherche sur le développement territorial, la Chaire de recherche du Canada en développement des collectivités et la Conférence régionale des élus de l'Outaouais se sont associés afin de mettre en place deux observatoires, l’un en économie sociale et l’autre en développement régional. Le premier se concentre sur la définition de l’économie sociale ainsi que sur son évolution dans les entreprises locales ou à l’étranger alors que le second fait état de la démographie, du développement durable et des enjeux entourant la gouvernance aussi bien en Outaouais qu’en Afrique. Les gens qui désirent recevoir le bulletin mensuel de nouvelles de l’observatoire peuvent s’inscrire en ligne.
Observatoire Social Européen
Créé en 1984, l’Observatoire Social Européen (OSE) est un centre d’information et de recherche qui s’intéresse aux enjeux sociaux de l’intégration européenne. Il a pour mission de mettre à la disposition des syndicalistes, des chercheurs, des décideurs politiques, des fonctionnaires, des journalistes et des étudiants des éléments d’analyse et de réflexion critiques relatifs aux actions et aux politiques menées par l’Union européenne. Ses principaux axes de recherche portent sur les questions institutionnelles en général, la politique sociale et les enjeux de la citoyenneté, ainsi que sur l’union économique et monétaire. Ses travaux sont menés conjointement avec des centres universitaires, para-universitaires et syndicaux. Le site Internet de l’OSE permet aux internautes de télécharger gratuitement des versions complètes ou résumées de la plupart de ses documents (brochures, bulletins d’information, articles, actes de colloques, etc.). Il contient également un portrait socio-économique et politique d’une dizaine de pays européens, dont la Bulgarie, l’Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, la République Tchèque et la Slovénie.
Observatoire sur la Responsabilité Social des Entreprises (ORSE)
L’ORSE est une association, créée en juin 2000, qui regroupe les entreprises et leurs partenaires, les investisseurs et les gestionnaires financiers. Préoccupés par des questions d’ordre éthique, de leur responsabilité sociale et environnementale, des règles de déontologie ainsi que des codes de conduite, une trentaine d’acteurs du secteur économique et financier ont décidé de collecter, d’analyser et de diffuser des informations, des documents et études sur la RSE. De ce fait, l’association s’intéresse aussi à l’investissement responsable en France et à l’étranger. À chaque année, des groupes de travail sont organisés afin de mieux saisir une problématique. Par exemple, en 2004, les raisons motivant les PME à envisager et s’engager dans une démarche de développement durable ont été analysées afin de susciter une réflexion chez les membres de l’ORSE.
Optim Ressources
Optim Ressources est une société-conseil en management qui se spécialise dans l’intégration du développement durable aux niveaux de la stratégie et de la gestion au quotidien. Elle offre ses services dans trois domaines : la sensibilisation et la formation relativement au développement durable, l’intégration des enjeux du développement durable à la stratégie des organisations et la gestion au quotidien de façon à suivre la performance de l’organisation en termes de développement durable.
PolitiquesSociales.net
PolitiquesSociales.net est un site internet chapeauté par le Centre de recherche des Politiques et Développement social de l’université de Montréal. Le site internet propose de nombreux dossiers que l’on peut consulter par pays ou par thème qui mettent en relief l’analyse et l’évaluation de l’évolution des politiques sociales dans un contexte de mondialisation. S’adressant au milieu universitaire, aux responsables du développement des politiques sociales et leurs partenaires sociaux ainsi qu’aux journalistes et à la presse spécialisée, PolitiqueSociales.net est constamment mis à jour afin d’être au cœur de l’action et de présenter des textes actuels. La diversité des auteurs (ONG, gouvernements, chercheurs) permet de comprendre le point de vue de chaque acteur et ainsi obtenir une vue d’ensemble.
Programme des Nations Unies pour l’environnement - Finance et entreprises
Le programme pour l’environnement des Nations Unies joue le rôle de catalyseur, de défenseur, d’instructeur et de facilitateur œuvrant à promouvoir l’utilisation avisée et le développement durable de l’environnement au niveau mondial. Pour ce faire, il collabore avec plusieurs organisations, gouvernementales ou non, de différents milieux. D’ailleurs, la division économie et commerce ainsi que la division technologie, industrie et économie des Nations Unies se sont jointes au secteur privé de la finance pour chapeauter ce site internet. Mieux comprendre les impacts de considérations environnementales et sociales sur la performance financière constitue leur objectif principal. On y retrouve, entre autre, les engagements volontaires auxquels ont souscrit plusieurs banques et sociétés d’assurances à travers le monde afin d’améliorer leurs processus et de reconnaître l’importance d’une responsabilisation en tant qu’acteur économique.
Quatre Mâts Développement
Quatre Mâts Développement est une agence qui accompagne les initiatives économiques inscrites dans une démarche de développement durable. Elle propose de la formation aux gestionnaires qui désirent s’orienter vers le commerce équitable et ce, peu importe leur secteur d’activités. En fait, Quatre Mâts Développement souligne que cette stratégie permet de conjuguer les intérêts personnels aux exigences professionnelles. Les informations concernant les coûts, les disponibilités et le descriptif du programme se retrouvent sur le site internet.
Regards Économiques
Publication des économistes de l’Institut de Recherches Économiques et Sociales de l’Université Catholique de Louvain. Dans une perspective pédagogique, cette revue s’adresse à un large public intéressé par les débats socio-économiques et les enjeux collectifs qu’ils engendrent. La plupart des articles font référence aux problématiques vécues par la Belgique mais quelques-uns abordent les défis rencontrés par l’ensemble des sociétés. L’abonnement est gratuit.
Research network for business sustainability
Ce réseau est composé de membres s’intéressant au développement durable, à la responsabilité sociale et à l’éthique dans le domaine de la gestion. Les problématiques comportant des éléments sociaux, environnementaux et de fiscalité constituent les fondations de leur site. On y retrouve notamment un répertoire de chercheurs, de projets de recherche, d’étudiants et d’articles scientifiques ainsi que de nombreuses ressources pour l’enseignement et sur l’actualité.
Réseau International de recherche sur les Organisations et le Développement Durable
Souhaitez-vous tout connaître du RIODD, le Réseau International de recherche sur les Organisations et le Développement Durable? Ou peut-être vous intéressez-vous au développement durable, à la responsabilité sociale des organisations, à l’éthique des affaires ou à la gouvernance des organisations? Alors rendez-vous sans plus attendre sur le site internet de cette association scientifique, pluridisciplinaire et internationale! Engagé à promouvoir la recherche, la formation et la diffusion de connaissances sur les sujets qui l’animent, et à favoriser les échanges entre les enseignants, les chercheurs, les professionnels, les organisations de la société civile, et les organismes internationaux aux objectifs similaires, le RIODD est une référence à ne pas manquer! En visitant www.riodd.net, non seulement vous pourrez en savoir davantage sur ses membres, vous impliquer en adhérant à l’association, ou en répondant à des appels de communication en ligne, mais vous pourrez également prendre connaissance et échanger sur les dernières recherches et activités menées en matière de responsabilité sociale et de développement durable. Tout cela… en quelques clics!
Shareholder Association for Research and Education
La Shareholder Association for Research and Education (SHARE) est un organisme canadien sans but lucratif qui aide les fonds de pension à élaborer de bonnes pratiques d’investissement, en plus de voir à la protection de leurs intérêts. Le site Internet de SHARE permet d’accéder au contenu de plusieurs de ses documents, tels que des brochures, des communiqués de presse, des bulletins d’information, des propositions de résolutions activistes, etc. On y retrouve également des modèles qui permettent d’orienter les politiques d’investissement et de votes des fonds de pension. Ce site contient aussi les axes de recherche de l’association, soit : l’investissement éthique, la responsabilité sociale, la gouverne corporative, l’activisme des actionnaires, la transparence de l’information, etc.
Social Accountability International
Fondé en 1997 par l’Institut de recherche américain Council on Economic Priorities, le Social Accountability International (SAI) est un organisme sans but lucratif qui a pour mission de conscientiser la population sur les conditions de travail à travers le mode. Le SAI est à l’origine du Social Accountability 8000 (SA8000) une norme qui vise à mesurer le respect des droits humains au sein des entreprises. Le contenu du site Internet du SAI porte principalement sur les caractéristiques de la norme SA8000, soit : ses principes, ses exigences d’accréditation et de certification, etc. On y retrouve également une liste des entreprises qui ont adhéré à cette norme, de même qu’un répertoire des firmes qui son en mesure de les accréditer. Ce site contient aussi quelques publications du SAI (articles, brochures, etc. ) Enfin, mentionnons que certaines informations sont disponibles en français.
Social Investment Forum
Le Social Investment Forum (SIF) est un organisme sans but lucratif qui a pour mission de promouvoir le concept et la pratique de l’investissement responsable. Situé à Washington, le SIF regroupe plus de 500 institutions financières et professionnels de la finance. Son site Internet contient une foule d’informations sur l’investissement responsable, tel qu’un profil de l’investissement communautaire ; un annuaire des professionnels de la finance (consultants, gestionnaires de fonds, banques, planificateurs financiers) ; un tableau comparatif des fonds mutuels éthiques offerts aux États-Unis (performance, actifs, etc.) ; un bulletin d’information ; un répertoire des publications et des recherches du SIF ; un portrait de l’activisme des actionnaires, etc. Les internautes peuvent même accéder gratuitement aux communiqués de presse du SIF. Ils peuvent également télécharger le bulletins d’information « Connections » présenté en collaboration avec l’organisation Co-op America Business Network News. Ce bulletin contient des articles sur l’investissement responsable et le développement durable. Enfin, le site du SIF permet de télécharger une douzaine d’articles et de rapports sur l’investissement responsable.
Social Investment Organisation
Fondée en 1989, la Social Investment Organisation (SIO) est un organisme sans but lucratif dont la mission a pour but de promouvoir l’avancement de l’investissement responsable au Canada. Ses activités sont subventionnées par plus de 500 membres qui proviennent du milieu de l’investissement responsable (sociétés d’investissement, gestionnaires de fonds mutuels, consultants, organisations non-gouvernementales, etc.) Le site Internet de la SIO propose un profil de l’investissement responsable au Canada (critères, investissement communautaire, activisme des actionnaires). Il contient également un répertoire étoffé des institutions financières, des gestionnaires de fonds, des services d’information, des avocats et des consultants qui oeuvrent principalement dans le milieu de l’investissement éthique. On y retrouve aussi une description des événements présentés par la SIO. Enfin, les internautes peuvent télécharger gratuitement certaines publications de la SIO, telles que son bulletin d’information et ses communiqués de presse.
Social Venture Network
Fondé en 1987, le Social Venture Network (SVN) est un organisme sans but lucratif qui s’engage à encourager la responsabilité sociale et environnementale de l’entreprise dans le but de bâtir un monde juste et durable. Le SVN regroupe une centaine de membres incluant des entreprises, des sociétés d’investissement et des organisations non-gouvernementales. En plus de contenir la liste complète de ses membres, le site Internet du SVN permet d’accéder au contenu d’une foule de documents, tels que des articles et des cahiers de recherche. On peut également prendre connaissance du programme du congrès annuel du SVN, incluant celui des congrès antérieurs. Ce site contient aussi un portrait des initiatives menées par les membres du SVN, dont la création de nouvelles organisations, telles que le Business for Social Responsibility, le Net Impact et le Social Venture Institute. Enfin les internautes peuvent accéder aux SVN Standards of Corporate Social Responsibility, une norme qui vise à améliorer les performances sociale et financière des organisations.
Société canadienne pour l'étude de l'éthique appliquée
Fondée en 1987, la Société canadienne pour l’étude de l’éthique appliquée (SCEEA) a pour mandat d’encourager la recherche et les discussions sur des problèmes fondamentaux liés à la théorie et à la pratique de l’éthique. La SCEEA tente de promouvoir l’échange d’idées parmi les chercheurs et les praticiens qui s’intéressent à l’éthique. Ses champs d’intérêts sont divers, allant de l’éthique de l’entreprise aux droits humains, en passant par la bioéthique et la philosophie. Le site Internet de la SCEEA contient un portrait historique de la société. On peut également y télécharger des bulletins qui présentent des nouvelles d’actualité. Enfin, ce site contient toutes les informations relatives au congrès annuel de la SCEEA.
Société internationale d'éthique, d'économie et de gestion
Fondée en 1989, la Société internationale d’éthique, d’économie et de gestion (ISBEE) est une association qui regroupe des académiciens et des praticiens provenant de différents secteurs d’activités, tels que la gestion, l’économie, le droit, la philosophie, les ressources humaines, le marketing, la finance, etc. L’ISBEE agit en tant que forum d’échange au sein duquel ses membres peuvent discuter de leurs expériences et de leurs idées sur l’éthique de l’entreprise. L’ISBEE travaillent de concert avec d’autres associations régionales et nationales situées en Amériques du Nord, en Europe, au Japon, en Amériques Latine et en Afrique. En plus de contenir un profil descriptif de l’association, le site Internet de l’ISBEE contient les avantages qu’elle offre à ses membres. On y retrouve également des informations sur la fondation de l’ISBEE. Cette dernière a pour mission d’octroyer des bourses à des individus qui proviennent de pays en voie de développement et qui oeuvrent dans le domaine de l’éthique de l’entreprise. Enfin, ce site offre la possibilité aux internautes de commander les publications de la l’ISBEE.
Society for Business Ethics (Loyola University, Chicago)
Fondée en 1980, la Society for Business Ethics (SBE) est une organisation internationale regroupant des académiciens et des praticiens qui s’intéressent à l’étude de l’éthique des affaires. La SBE a pour mission de développer et de maintenir des relations de collaboration entre les professeurs, les chercheurs et les professionnels qui travaillent dans le domaine de l’éthique de l’entreprise. Elle a aussi pour objectif de promouvoir la recherche et l’enseignement de l’éthique des affaires dans les universités et les organisations. Le site Internet de la SBE contient une description des activités qu’elle offre, soit : la tenue de forums de discussion et d’une assemblée annuelle qui a pour but de présenter les recherches effectuées sur l’éthique des affaires ; la publication d’un bulletin d’information et d’une revue scientifique intitulée Business Ethics Quaterly. Ce site offre la possibilité d’accéder en ligne au bulletin d’information de la société. On peut également commander un CD-ROM contenant tous les articles de la revue Business Ethics Quaterly de 1991 à 1999. Enfin, les internautes peuvent prendre connaissance des exigences pour devenir membres de la SBE.
Stakeholder Alliance
Créée dans les années 1990 à Washington, la Stakeholder Alliance a pour mission de rendre les entreprises plus responsables de leurs actions et ce, à travers la divulgation de leurs performances sociale et environnementale. Regroupant plus de cinq millions de membres, incluant des travailleurs, des consommateurs, des groupes d’intérêts, des investisseurs, etc., la Stakeholder Alliance est à l’origine de la norme Sunshine Standards for Corporate Reporting to Stakeholders. Cette norme vise à rendre les entreprises plus transparentes face aux différents acteurs sociaux. En plus de décrire les caractéristiques de la Sunshine Standards for Corporate Reporting to Stakeholders, le site Internet de la Stakeholder Alliance contient un bref historique du concept de responsabilité sociale de l’entreprise. On y retrouve également une liste partielle de ses membres. Enfin, on peut y télécharger gratuitement différentes publications de la Stakeholder Alliance, telles que des articles et des rapports.
Stanford Social Innovation Review
SSIR est une revue anglophone qui s’adresse aux professionnels qui s’intéressent à la responsabilité sociale, à la philanthropie ou qui oeuvrent au sein d’organismes à but non lucratif. SSIR présente des articles qui bousculent les mentalités et remet en question les connaissances acquises jusqu’à présent dans le but de promouvoir des solutions innovatrices aux problèmes sociaux. Constamment à la recherche de nouvelles idées pour améliorer le monde actuel, SSIR fusionne le pragmatique à l’intellect pour rester objectif et n’endosser aucune idéologie politique. Avec des collaborateurs provenant, entre autre, du milieu des finances, de la gestion et du marketing, Stanford Social Innovation Review devient une ressource indispensable pour s’informer et mieux comprendre les enjeux actuels auxquels sont confrontées les entreprises. L’abonnement et la consultation d’un résumé des articles pour le numéro en cours se font via le site internet.
Sustainable Investment Research International Group
Fondé par l’Agence de rating social et environnemental sur les entreprises européennes (ARESE), le Sustainable Investment Research International Group (SIRI Group) est une coalition qui réunit 12 firmes de recherche dévouées à la promotion et à l’avancement de l’investissement responsable. Chaque firme est en mesure de fournir les services de recherche et de consultation à sa communauté financière. En tout, 80 chercheurs oeuvrent au sein du SIRI Group auquel plus de 3 500 entreprises font appel. En plus des entreprises, ses principaux clients sont les investisseurs socialement responsables; les gestionnaires de portefeuilles; les institutions religieuses, les fondations, les hôpitaux et les organisations sans but lucratif. Le site Internet du SIRI Goup contient la liste de ses 12 membres, ainsi que la description des services qu’il offre, soit : les services de recherche et d’évaluation (plus de 3 500 entreprises provenant de sept pays différents); les services de consultation (développement de critères sociaux et environnementaux, analyse sociale et environnementale de fonds mutuels, développement d’indices sociaux, etc.); les services d’évaluation des entreprises qui oeuvrent dans des secteurs industriels controversés (alcool, tabac, armement, etc.); l’accès aux indices sociaux du Canada, des États-Unis et des Pays-Bas.
Table Ronde de Caux
La Table Ronde de Caux regroupe des leaders d’entreprises européens, japonais et américains qui s’engagent à favoriser, dans un monde en profonde mutation, les initiatives de l’industrie et des affaires comme force vitable d’innovation et de changement. Fondée en 1986 par Frederik Philips, ancien président de Philips, et Olivier Giscard d’Estaing, vice-président de l’INSEAD, la Table Ronde de Caux s’intéresse particulièrement au rôle important que peuvent jouer les chefs d’entreprises pour réduire les inégalités sociales et économiques qui menacent la paix et la stabilité de la planète. Ce site Internet contient un portrait détaillé de la Table Ronde de Caux. On y retrouve également les « Principes pour la conduite des affaires », un code d’éthique développé par les membre de la Table Ronde. Ce site contient aussi un foule de documents, incluant des cahiers de recherche, des actes de colloques, des discours, des rapports, des communiqués de presse, etc. Les internautes peuvent également accéder au contenu du bulletin d’information de la Table Ronde, ainsi qu’à la liste complète de ses membres qui provienent de plus de 27 pays différents. Enfin, ce site contient le résumé de quelques normes sociales et codes d’éthique, tels que les Principes de Sullivan et la déclaration des droits de l’homme.
Taskforce on the Churches and Corporate Responsibility
La Taskforce on the Churches and Corporate Responsibility (TCCR) est une coalition qui regroupe les plus grandes églises du Canada. Située à Toronto, la TCCR a pour mission de promouvoir la responsabilité sociale et écologique auprès des entreprises et des institutions financière canadiennes. Depuis sa création en 1975, la TCCR s’est penchée sur bon nombre d’enjeux, tels que : les changements climatiques, les normes environnementales, l’évaluation de la performance sociale, l’investissement responsable, les impacts sociaux et environnementaux des secteurs miniers, les droits humains, etc. Le site Internet de la TCCR propose un portrait historique de la coalition. On y retrouve également la présentation des principes de responsabilité sociale, ainsi qu’un ensemble de critères et d’indicateurs sociaux et environnementaux qui permettent de mesurer la performance sociale et environnementale de l’entreprise. Ce site contient aussi la description des différents projets et programmes de la TCCR, soit : le « Talisman-Sudan Project », le « Placer Dome Shareholders Project » et le « Interchurch Committee on Ecology Project ». Enfin, on peut prendre connaissance des résolutions activistes proposées contre La Baie, Sears et Wal-Mart.
TckTckTck
Souhaitez-vous mettre à jour vos connaissances sur le réchauffement climatique, ses conséquences et les moyens de le contrer? Rien de plus simple avec TckTckTck.org, un site Internet existant grâce à la mobilisation de la société civile pour un accord historique sur le changement climatique à Copenhague. Mais préparez-vous aussi à passer à l’action! Car si TckTckTck.org vous permet en quelques clics d’en apprendre davantage sur les moments clés attendus à la prochaine COP, de lire des histoires climatiques et de prendre connaissance des actions menées actuellement à travers le monde en faveur d’un accord sur le changement climatique ambitieux, juste et obligatoire, ce site internet hors du commun vous permettra également d’ajouter votre nom à la plus grande procuration au monde pour le changement afin de montrer à nos dirigeants que les peuples sont prêts à une action audacieuse pour le climat. Car une petite étincelle peut engendrer un grand feu!
The Business & Human Rights Resource Centre
Le Centre de Ressources est une organisation internationale indépendante, à but non lucratif, qui travaille en collaboration avec les sections d'Amnesty International et les institutions universitaires de haut niveau. L’objectif de leur site Web est de promouvoir une plus grande prise de conscience et une discussion sur les problèmes importants qui se rapportent à l’entreprise et aux droits de l’homme. D’ailleurs, ce site Internet est mis à jour toutes les heures! Il reçoit plus de 1,5 million de requêtes par mois (plus de 47 000 visiteurs) du monde entier. La bibliothèque en ligne du Centre de Ressources sur les Entreprises & les Droits de l’Homme couvre plus de : 3000 entreprises, 160 pays et 150 thèmes. Le site est composé de liens vers un large éventail de matériel publié par des entreprises, des organisations non gouvernementales, des gouvernements, des organisations intergouvernementales, des journalistes, des universitaires, etc. Il inclut des rapports de mauvaise conduite ainsi que des exemples positifs de « meilleures pratiques » par les entreprises. Bref, ce site Internet est un outil indispensable pour tous ceux qui s’intéressent à la responsabilité sociale de l’entreprise. Bonne navigation!
The Center for Fair and Alternative Trade
Le Center for Fair and Alternative Trade, basé à l’Université d’État du Colorado est un centre de recherche multidisciplinaire qui se consacre à l’étude d’initiatives prônant la justice sociale et la protection de l’environnement à travers des activités de recherche, d’éducation et de formation. Son dernier né? Un site internet coloré et destiné à promouvoir l’information sur les alternatives au commerce conventionnel et à engager le dialogue entre chercheurs, producteurs et consommateurs. Il s’agit également d’un site incontournable pour en savoir davantage sur la Conscious Consumer Trust, une initiative destinée à accroître l’offre et la demande de produits locaux dans nos communautés.
Unisfera
Unisfera, qui a été fondé en 2002, est un centre de recherche indépendant sur le droit et les politiques du développement durable basé à Montréal. À l’aide de chercheurs chevronnés dans plusieurs domaines (droit, économie et science politique) ainsi qu’une collaboration étroite avec des organismes gouvernementaux et privés, Unisfera désire poursuivre l’avancement de connaissances sur les liens entre le développement socio-économique et l’environnement. D’ailleurs, le descriptif de leurs conférences à venir ainsi que de nombreuses publications sur l’économie, le commerce, le développement durable et l’environnement sont disponibles pour consultation sur le site internet. 
Vertigo, revue électronique en sciences de l’environnement
Revue qui promeut la diffusion de savoirs critiques, de travaux et de résultats de recherche ainsi que de dossiers d’actualité en ce qui a trait aux problématiques environnementales. Vertigo tente ainsi d’informer et de susciter la réflexion au sein de la francophonie. D’ailleurs, les thématiques abordées sont en lien avec un des axes de recherche de la Chaire c’est-à-dire l’environnement et le développement durable. La revue est soutenue par l’Institut des sciences de l’environnement (UQAM) et la consultation de cette revue en ligne, publiée trois fois l’an, est gratuite tout comme son abonnement.
Vision Durable
Voter pour l'environnement
World Resources Institute
Le World Resources Institute (WRI) a pour mission de fournir de l’information et des idées sur la résolution des problèmes environnementaux. Ses activités vont au-delà de la recherche et visent à trouver des solutions pour protéger la planète et améliorer le mieux-être de ses habitants. Le WRI regroupe des investisseurs, des facultés d’administration et des entreprises qui désirent apporter des changements aux pratiques environnementales de ces dernières. Le site Internet du WRI contient la liste des enjeux environnementaux (agriculture, biodiversité, forêt, eau, changement climatique, etc) sur lesquels il se penche, de même que les publications et les sites Internet associés à chacun de ces enjeux. Ce site contient également un moteur de recherche (Earth Trends) qui permet d’accéder à des centaines de données sur les enjeux environnementaux mentionnés précédemment et ce, par région, par pays et par année. Enfin, le site du WRI offre la possibilité aux internautes de télécharger des dizaines de documents incluant des projets de recherche, des communiqués de presse et des bulletins d’information.
WorldMonitors
La firme World Monitors offre des services de consultation aux entreprises multinationales qui désirent aligner leurs pratiques d’affaires avec les droits humains internationaux. Son site Internet contient la description des services qu’elle offre, soit : l’élaboration et l’implantation de politiques et de programmes de responsabilité sociale ; la formation auprès des entreprises qui souhaitent intégrer les droits humains à leurs activités quotidiennes ; la création de partenariats entre les entreprises privées et les organisations non-gouvernementales qui oeuvrent dans le secteur des droits humains ; la veille stratégique et intelligente ; le marketing social ; etc. On y retrouve également un bulletin d’information hebdomadaire, ainsi qu’un répertoire des sites Internet qui portent sur les droits humains.
Zero foot print
Zerofootprint est une organisation à but non lucratif oeuvrant dans le domaine de la vente de crédit de carbone. Fondé en 2005 par le Dr. Ron Dembo, Zerofootprint permet de compenser les émissions de gaz à effet de serre par la création de puits de carbone découlant de la plantation ou la restauration de forêts. Les crédits proposés sont certifiés par un biologiste indépendant suivant la méthodologie ISO 14064 partie 2. Cette méthodologie décrit les lignes directrices permettant la quantification des réductions d’émissions. Le site de Zerofootprint offre un outil élaboré permettant de quantifier les émissions personnelles et offre des services d’accompagnement pour rendre des organisations ou entreprises carboneutres.
Zicklin Center for Business Ethics Research (The Wharton School)
Fondé en 1997, le Zicklin Center for Business Ethics Research a pour mission d’encourager l’étude de l’éthique des affaires. Ses principaux axes de recherche portent sur la gouverne de l’entreprise, les contrats sociaux, la corruption et la transparence de l’information. Son rôle vise à inciter les entreprises, les praticiens et les académiciens à se pencher sur la responsabilité sociale corporative. Le site Internet du Zicklin Center a pour but de faire la promotion de ses activités, telles que la tenue de conférences et de séminaires portant sur des enjeux éthiques. On peut également accéder en ligne à la description de ses projets de recherche, ainsi qu’aux résumés des cahiers de recherche et des articles qu’il publie. Enfin, ce site offre la possibilité de télécharger les archives du bulletin d’information du centre de recherche.